Rechercher dans nos articles :

Pas simple la fin de prêt avec le Crédit Foncier

Problème avec le Crédit FoncierCe que j’aime avec le Crédit Foncier, c’est leur manque de suivi client. En effet, sur mai, j’ai tenté de les joindre par téléphone. C’est un numéro surtaxé (humm, cool !). Lors de mon 1er appel, au bout d’une dizaine de minutes d’attente (avec petite musique et voix bien agaçantes !), paf, ça me raccroche au nez. Bon, je me dis que ça peut arriver et je recompose le numéro. Sauf que voilà, au bout de presque 20 mns d’attente, on m’annonce que mon délai d’attente sera encore d’une vingtaine de minutes, je craque et je raccroche. Je ne me laisse pas abattre et décide de leur envoyer un mail (2 en fait : 1 avec une adresse trouvée dans un courrier qu’ils m’avaient adressé et un autre via un formulaire sur leur site internet) et, pas de réponse.
Les jours passent et j’apprends (par mon conseiller de la Banque Postale) que le Crédit Foncier a encaissé le 6 Mai mon chèque donc, je ne devrai pas avoir de double prélèvement en Juin (ce qui est une bonne chose).

  • Je reviens donc vers eux (par mail + par lettre envoyée en RAR) pour leur demander :
  • un courrier confirmant que notre prêt immo est bien soldé chez eux (j’en ai besoin pour stopper l’assurance du prêt que nous avions pris à la CARDIF)
  • un remboursement de trop perçu qu’ils ont dû avoir (en effet, dans notre prêt, comme notre conseiller se doutait que nous serions prélevés 2 fois le même mois, il avait intégré une mensualité au prêt. Du coup, le CF devrait se retrouver avec plus d’argent que nécessaire et nous rendre ce trop perçu).

Après 15 jours d’attente, je reçois à la maison un décompte, non détaillé, du CF m’informant que mon capital restant dû en Juillet, Août et Septembre 2016 est de XXXX, YYY, et ZZZ euros. Bref, ils sont complètement à côté de la plaque, mon prêt étant déjà remboursé, je m’en fiche pas mal de ce qui aurait pu se passer pour les mois suivants. Je fulmine mais mon énervement atteint son apogée quand je vois sur mon compte un virement du CF de 400 euros pour trop perçu. Il en manque 600, où sont-ils donc passés ? De nouveau, j’envoie des mails et une lettre en RAR mais après 15 jours, toujours aucune réponse.

C’est par hasard que je tombe sur le forum du site « UFC Que choisir » et que je vois que le CF répond aux messages postés. Je laisse donc un message le dimanche après-midi et oh surprise, le lundi soir, je reçois par mail un décompte détaillé de notre situation.
A la vue de leur document, je comprends mieux pourquoi ils ne m’ont rendu que 400 euros sur les 1 000 : le montant du capital restant dû au 05/05/16 qu’ils indiquent correspond dans mon tableau d’amortissement à celui du mois d’Avril (ce qui entraine aussi un montant erroné des pénalités de remboursement anticipé).
Je leur envoie de nouveau un message via le forum pour leur expliquer la situation et dès le lendemain, une conseillère m’appelle (oh miracle !). Je lui explique que dans mon tableau d’amortissement, je n’ai pas les mêmes chiffres qu’elle. Elle me demande lui envoyer par mail mon document et qu’elle me recontactera. Deux jours plus tard, verdict : le tableau d’amortissement que nous avons en notre possession serait erroné, ils n’ont jamais dû nous envoyer le bon. Je lui explique que c’est bien gentil tout ça mais que ce n’est quand même pas de ma faute et que j’aimerai bien récupérer mes 600 euros manquants. Elle me dit qu’à son niveau, elle ne peut plus rien faire, qu’il faut que je fasse une réclamation mais que j’ai peu de chance d’obtenir gain de cause.

Me voilà donc lancée à appeler le service des réclamations (qui lui n’est pas surtaxé !) et je tombe sur une conseillère qui me confirme qu’en effet, c’est bien embêtant mais que c’est tant pis pour moi, que c’est leur tableau à eux qui est bon et le mien erroné et que je ne peux faire aucun recours. Elle comprend ma situation mais ne peut rien faire car ils sont dans leur droit, le solde qui m’a été versé étant le bon, je n’ai aucune possibilité pour récupérer quoi que ce soit (même si c’est eux qui ne m’ont jamais envoyé le bon tableau d’amortissement !).

Je raccroche, furieuse, fais quelques recherches et finis par me rendre à l’évidence : je déteste le Crédit Foncier et je suis coincée, je ne peux rien faire, il va falloir faire une croix sur nos 600 euros !

Au final, je suis contente d’être partie de chez eux, je ne les conseillerai pas. Depuis, tout roule avec la Banque Postale, la CARDIF m’a remboursé très rapidement les mois où j’ai été prélevé alors que mon prêt était soldé et notre nouvel assureur, APRIL, me prélève tous les mois (n’ayant pas eu affaire à eux, je ne peux pas me prononcer pour l’instant sur leur sérieux).

Je pense que ce sera notre dernière renégociation de prêt car pour que l’on soit gagnant, il faudrait que le taux qu’on nous accorde soit d’au minimum 1.50% sur 24 ans (et sans que l’on injecte d’argent), ce qui pour l’instant n’est pas possible ….

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Récit construction phénix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ma Maison Phénix
Avis Ma Maison Phénix

Alors, pour vous qui possédez une maison Phénix, votre structure métallique grince t-elle ?

Loading ... Loading ...

Ma Maison Phénix
Tout savoir sur la construction d’une MAISON

Taxes, démarches, étapes de la construction, pièges, astuces…

Guide Ma Maison PhénixDécouvrir nos guides