La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)

C’est le printemps et avec lui, la période du grand ménage et rangement. Ce week-end, j’ai décidé de nettoyer toutes les VMC de la maison (en général, je le fais une fois au printemps et une autre à l’automne).

Dans la maison, nous en avons 1 dans la cuisine, 1 dans chaque WC, une autre dans la salle de bain et enfin une dernière dans la salle d’eau.

Côté entretien, rien de bien compliqué, comme pour le reste de la maison, je nettoie avec de l’eau chaude dans laquelle j’ai versé du savon noir.

Petit rappel sur ce que c’est :

La VMC (abréviation de : Ventilation Mécanique Contrôlée) est un dispositif (obligatoire !), placé dans certaines pièces humides (ex : salle de bain) ou marquées olfactivement (ex : cuisine, WC), permettant le renouvellement automatique de l’air via des bouches d’extractions.

En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’air à l’intérieur est 5 à 6 fois plus pollué que celui de l’extérieur et aérer chaque jour ne permet pas de renouveler de façon suffisante et pérenne l’air intérieur (même si c’est très bien de le faire !). Il faut donc avoir recours à

  • Les différents modèles :

  • VMC simple flux : la plus simple et économique, elle permet d’aspirer l’air afin qu’il ne circule pas ou peu dans les autres pièces de la maison
  • VMC double flux : plus écologique et permettant de réduire les coûts de consommation énergétique, cette VMC limite les déperditions énergétiques car elle utilisé l’air chaud vicié pour préchauffer l’air neuf entrant
  • Les différentes options :

  • Hygroréglable : la ventilation s’adapte au taux d’humidité, plus ce dernier est élevé, plus le système aspire de l’air
  • Autoréglable : le débit d’air sur ce modèle est constant, le groupe d’extraction comporte 2 vitesses, la 2nde devant être activée lorsque l’on prend une douche ou cuisine
  • thermodynamique : faisant entrer de l’air plus chaud en hiver et plus frais en été
  • Il est possible d’ajouter :

  • des pièges à son : on peut équiper le réseau d’extraction d’un composant permettant d’atténuer le bruit généré par le caisson de VMC
  • des filtres pour retenir les particules : poussières et saletés aspirées par la VMC

Il est conseillé de nettoyer les entrées d’air au moins 2 fois par an et une fois par trimestre pour les bouches d’extraction. Il faut également d’assurer régulièrement du bon état des filtres et dans les cas de VMC double flux, de changer les filtres tous les 6 mois environ pour une ventilation optimale.

Vous allez faire construire votre maison, découvrez notre guide !

Guide COMPLET sur la construction

Guide COMPLET sur la construction
(Format pdf)



Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*