Rechercher dans nos articles :

La petite boutade du parquet (2ème partie)

Parquet Maison PhénixC’est donc gonflés à bloc que nous reprenons le lendemain. Cette fois-ci, nous nous attaquons la bosse (en réalité, ce sont 2 lames qui remontent pour former comme un accent circonflexe, on dirait qu’elles vont finir par se déboiter) qui s’est formée dans le couloir, au niveau de la porte de notre chambre.

Au départ, nous avons commencé par enlever les plinthes du couloir, celles parallèles aux lames. Un peu surpris, nous découvrons que le parquet n’est pas collé au placo. On ne perd pas espoir et on continue avec celles de notre chambre et de la chambre d’amis (qui sont toujours parallèles aux lames). Côté chambre d’amis, le parquet n’est pas collé au mur, il n’y a donc rien à faire. Dans notre chambre, c’est légèrement collé par endroits, mon mari reprend son travail d’orfèvre et pendant 1h, dégage ce qui a besoin de l’être.
Sauf que voilà, une fois cette tâche terminée, cela n’a rien changé à notre problème, notre mini dôme est toujours là.

Nous sommes tenaces et n’avons pas dit notre dernier mot. Pour nous, si les lames forment une surélévation dans le sens de la longueur, ça ne peut être que parce que le parquet a travaillé et collé les murs dans ce sens. Ca, c’est notre logique. Mais comme tout semble bien dégagé (et qu’au départ, quand il a été posé il n’y a rien eu de particulier à ce niveau là), puisqu’on y est, on va enlever toutes les plinthes, même celles qui sont perpendiculaires au sens de pose.
On commence par le couloir et là, c’est bien collé. Ma petite fourmi de mari reprend ses outils et continue à raboter ….

Une fois la grosse majorité des plinthes enlevées (et après avoir dégagé les quelques endroits où certaines lames touchaient le mur), on s’attaque aux cadrages de portes proches de notre « dôme ». Lors de la pose du parquet, mon mari et mon père avaient préférés faire glisser les lames dessous (en coupant un peu le cadrage) plutôt que de faire des découpes.
Pour celui de notre chambre, rien à signaler, la parque passe bien dessous, il ne frotte sur rien. Idem pour la chambre d’amis. En revanche, il semblerait que cela frotte légèrement sous celui de la chambre de notre fils. Mon époux reprend donc sa scie et recoupe un morceau de cadrage.

Sur le moment, cette manip ne change rien. Nous sommes je vous l’avoue un peu abattus car faire tous ces efforts pour rien, ça mine un peu.
Nous décidons de laisser passer la semaine et de revoir plus tard ce qui bloque. Au bout de quelques jours, nous avons l’impression que le dôme est moins haut. Et en effet, après presque 3 semaines, le dôme a presque disparu !

Pour l’instant, nous avons choisit de ne pas recoller les plinthes, nous allons attendre quelques semaines, pour voir si le parquet se « remet » bien et si notre petite bosse ne réapparaît pas, nous les refixerons.

Tagués avec : , ,
Publié dans Récit construction phénix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ma Maison Phénix
Avis Ma Maison Phénix

Alors, pour vous qui possédez une maison Phénix, votre structure métallique grince t-elle ?

Loading ... Loading ...

Ma Maison Phénix
Tout savoir sur la construction d’une MAISON

Taxes, démarches, étapes de la construction, pièges, astuces…

Guide Ma Maison PhénixDécouvrir nos guides