Budget d’une construction

Prix construction
C’est très difficile de donner comme ça de but en blanc une idée de prix lorsque l’on souhaite faire construire une maison. En revanche, pour vous aider, je vais vous donner une liste de postes où il vous faudra prévoir des dépenses.

1) l’achat du terrain
Et oui, ça parait bête mais à moins d’en avoir déjà un, il vous faudra l’acheter.
Le budget est variable d’une région à l’autre, d’une commune à l’autre (ex : à même superficie, un terrain situé au centre d’une grande ville vous coûtera forcément plus cher que le même situé en pleine campagne au milieu de nulle part). Son emplacement jouera donc.
Le prix sera également en fonction de sa surface, on se doute bien qu’en général, plus il est grand, plus il sera cher.
S’il est vendu viabilisé ou non. Un terrain viabilisé sera plus cher. S’il ne l’est pas, faite évaluer le montant des viabilisations, ces dernières peuvent parfois faire rapidement grimper un budget.
Grosso modo, ce sont les principaux points qui jouent sur le prix d’un terrain. Cela parait également aller de soi mais ayez toujours en tête que la somme que vous mettez dans l’achat du terrain, c’est celle-là que vous ne mettrez pas dans autre chose. Je m’explique : si vous avez un budget de 300 000 euros pour l’achat du terrain + de la construction et que vous avez le coup de cœur pour un terrain à 200 000 euros, il ne vous restera plus que 100 000 euros pour la part construction. Il faut donc toujours essayer de trouver un équilibre entre ce que l’on veut, ce que le budget permet et ce sur quoi on est prêt à faire des concessions (ex : acheter un terrain plus cher car en pleine ville dans un quartier très recherché et en contre partie, construire une maison plus petite).

2) la maison
Sur ce terrain, vous allez donc y poser votre nid. En CCMI, tout doit être chiffré. Vous connaissez donc exactement le prix de la construction de la maison.
Comme vous l’avez remarqué, à celui là s’ajoutent de nombreux frais que nous verrons plus loin. Revenons donc sur la maison.
En concertation avec le constructeur, vous avez personnalisé votre maison (ex : création d’un châssis, baie vitrée à la place d’une porte fenêtre, volets roulants au lieu de ceux en bois, agrandissement du garage, …). Toutes ces modifications ont été chiffrées, pas de mauvaise surprise.
En revanche, certains postes sont souvent non chiffrés mais bien à prendre en compte :
– le peinture : les murs sont souvent livrés « prêt à peindre », c’est-à-dire bruts. Prévoyez donc une somme pour le faire. Là encore, difficile de donner un chiffrage. Tout dépend des murs d’origine (ex : faudra t-il les enduire ou non ?), de la superficie de plafonds et murs à peindre (ou mettre du papier peint si vous préférez), si vous réalisez les travaux vous-même ou par un artisan … Pour vous donner une idée, commencez par calculer toutes les superficies (murs et plafonds) de votre future maison. Vous pouvez ensuite aller en magasin de bricolage et noter le prix des enduits, pinceaux, peintures, … et faire votre budget. Vous pouvez aussi demander à des professionnels de vous établir des devis. Comme ça, pas d’imprévu.
– la cuisine : et oui, il vous faudra meubler votre future cuisine. Même conseil que pour les peintures : soit vous allez chez nos amis suédois voir un modèle qui vous plait et vous en faites le budget, soit vous allez voir un cuisiniste pour un devis. Sachez que la facture monte très vite lorsqu’il s’agit de cuisine. Prévoyez ces frais dès le départ.
– les revêtement de sols : soit ils ne sont pas faits dans toute la maison, soit parfois ils le sont mais pas dans les chambres. Encore un poste à évaluer.
– la salle de bain : si vous avez une douche de prévue, sachez que le pare-douche n’est pas compris (vous savez, la petite porte qui permet de rester bien au sec !)
– les extérieurs : tout ce qui est terrasses, allée menant au garage et porte d’entrée, les clôtures …

Ceci n’est pas une liste complète, il y a toujours des dépenses en plus à prévoir, gardez donc toujours une marge pour ceux-là.

3) les adaptations diverses
Avant la signature du CCMI, le prix que vous avez vu avec le constructeur n’est pas encore définitif. Pour qu’il le soit, il faudra qu’une étude de sol ait été faite ou à défaut des relevés par des techniciens pour savoir s’il y a besoin d’adaptation au sol ou non. Par adaptation, il peut s’agir, en fonction de la nature et de la qualité du terrain d’un vide sanitaire plus profond, de la pose de micro pieux, d’une surélévation de la construction … Bref, sachez que dès qu’on parle adaptation, ce sont souvent des gros sous qui sont en jeu. 10 000 euros de frais liés à une adaptation, c’est ça en moins que vous pouvez mettre dans la construction si déjà vous étiez juste à la base.
Il peut aussi y avoir d’autres adaptations nécessaires à votre construction qui ne sont pas liées au terrain à proprement parler. C’est par exemple le cas si vous habitez près d’un aéroport (ou sous un couloir aérien), on peut vous imposer un vitrage différent (pour atténuer les bruits).
Mais rassurez-vous, tout cela sera chiffré très clairement dans le CCMI. Néanmoins, il faut y penser quand on se lance dans la construction.

4) la provision pour le BT 01
Là aussi, cela sera chiffré dans votre CCMI. Mais bon, avant de commencer, qu’est-ce donc que ce BT 01 : c’est ce qu’on appelle la révision des prix de construction. Cet indice est publié mensuellement par le ministère chargé de la construction est de l’habitation. Lors de la signature de votre CCMI, vous aurez la possibilité de choisir entre 2 options. Généralement, c’est celle de la « révision du prix d’après la variation entre l’indice entre la date de signature du contrat et la date fixées à l’article L.231-12, le prix ainsi révisé ne pouvant subir aucune variation après cette date » qui est la plus retenue.
Quand commence le BT 01 ? le jour de la signature de votre CCMI.
Quand se termine t-il ? si vous avez choisi l’option ci-dessus, vous avez 2 possibilités (on prend la date la plus tardive des 2 pour le calcul) :
– à la date de l’obtention du permis de construire + 1 mois
– ou à la date de l’obtention du prêt immobilier + 1 mois
Comment évolue cet indice ? bien souvent, c’est à la hausse, rarement à la baisse. C’est pourquoi le constructeur calcule une provision pour ce BT01 qui s’évalue souvent à plusieurs milliers d’euros.

5) les taxes
A tout cela, il vous faudra prévoir un budget pour ce qui est entre autre :
– de la taxe d’aménagement (remplace l’ancienne TLE entre autre), se renseigner de son montant auprès de votre centre des impôts.
– la taxe de raccordement au tout à l’égout s’il y en a une (vous renseigner auprès de votre mairie qui peut vous en donner le montant)

Guide Maison Phénix

Ma Maison Phénix
Tout savoir sur la construction d’une MAISON

Taxes, démarches, étapes de la construction, pièges, astuces…

Guide Ma Maison PhénixDécouvrir nos guides