Rechercher dans nos articles :

Ah, les notaires et leurs clercs …

Notaire Maison Phénix
S’il y a un interlocuteur dont on ne vous a pas parlé pour le moment, c’est le notaire. C’est un professionnel indispensable pour l’achat de votre terrain. C’est celui qui s’occupe de tout ce qui est de l’aspect juridique.

Pour notre transaction, nous avons décidé de reprendre la notaire qui s’était occupé de notre dossier lorsque nous avions acheté en 2008 l’appartement où nous habitons actuellement et avec qui cela s’était très bien passé.
Après un 1er rendez-vous à son cabinet où on lui explique notre situation, elle prend les choses en main. Notre dossier est un peu compliqué (entre autre car le terrain que nous acquérons appartient à une mairie). Au départ, nous avons eu des difficultés pour obtenir une date de signature de compromis, surtout à cause du vendeur qui bloquait la situation pour d’obscures raisons.
Une date est enfin fixée et là, on s’aperçoit que finalement, ce n’est pas la notaire qui va s’occuper de notre dossier mais sa clerc. Je m’en fiche un peu, si la personne est bien, peu importe. Sauf que voilà, le jour de la signature du compromis, elle n’a pas du tout été à la hauteur et nous a fait signer des choses alors que j’émettais des réserves (en me répondant que je n’étais pas une professionnelle mais qu’elle oui et donc qu’elle connaît son métier). Bref, on fait confiance, on signe et c’est après que l’on se mord les doigts.
Je ne vais pas m’étaler sur tout ce qui n’a pas été mais grosso modo, du fait de la nature du compromis (tout à fait légal mais extrêmement rare), nous avons eu des difficultés à trouver un financement (nous avons fini par l’avoir mais en ayant été obligé de faire appel à un courtier, avec des frais supplémentaires et énormément de stress). Il y a aussi un souci concernant la viabilisation du terrain (à la charge de la mairie) mais ça, c’est aujourd’hui en passe de se régler, grâce à mes nombreuses démarches et ma persévérance auprès de la mairie.
Nous avons tout de même signalé à la clerc que les nombreuses difficultés que nous avons eu provenait du compromis et qu’elle n’avait pas défendu nos intérêts, ce à quoi elle répond gentiment qu’un notaire n’est pas là pour défendre ses clients, que c’est le rôle d’un avocat, qu’elle est juste là pour formaliser un accord entre 2 parties (chose qui n’a pas été respectée puisque le compromis n’était pas conforme à nos négociations sur de nombreux points, et quand on le lit le jour J, on ne comprend pas tout et on demande donc conseil à la personne qui est censée nous aider à savoir cette fameuse clerc. M’enfin bon…).

Régulièrement, nous lui donnons de nos nouvelles : obtention du Permis de Construire, accord de prêt, avancement de la partie viabilisation, fin de période de recours
Sur le compromis, une date de signature d’acte définitif était notée au plus tard le 18 Février 2013. Mi janvier, je lui écris donc un mail pour savoir si la date a été fixée et si non, qu’elle m’en donne une et qu’elle me fournisse également la liste des documents que je vais devoir lui faire parvenir. Silence radio pendant plus de 15 jours. Je finis donc par appeler (personnellement, que ce soit dans le domaine professionnel ou privé, quand on me pose une question, j’essaie d’y répondre au plus vite et si je vois que ça va prendre du temps, j’écris pour signaler que j’ai bien pris note de la demande mais que je ne peux pas donner de réponse dans l’immédiat. Sauf que là, visiblement, la politesse et le professionnalisme ne sont pas de mises). J’estime qu’il ne faut pas 15 jours pour répondre à une question si simple. La clerc étant absente, on me passe son assistante et là, elle aurait parlé à son chien que ça aurait été pareil. En soupirant (façon exaspérée), elle me dit que si je n’ai pas eu de réponse, c’est qu’il n’y a rien à dire, donc pas de date pour le moment. J’ose quand même lui demander ce que je dois lui transmettre et elle me donne la liste de ce qu’il lui faut (elle me signale en passant que la banque ne lui a pas donné un doc qu’elle réclame = qu’est-ce que j’y peux ? si elle est aimable avec eux comme avec moi, c’est pas étonnant !). Bref, après un si gai échange d’une dizaine de minutes (où entre 2 elle a répondu à une question que quelqu’un dans son bureau venait de lui poser sans même s’excuser de sa grossièreté auprès de moi), j’en ressort démoralisée car le coup de grâce m’a été apporté quand elle m’a dit qu’elle ne sait pas si on pourra bien signer en février comme prévu.

Autant vous dire que l’image que j’ai des notaires ou pour être plus précis des clercs (qui rappelons-le n’est pas un service gratuit !) n’est pas très bonne pour l’instant. Si notre dossier ne les intéressait pas, il fallait le dire dès le départ ! Espérons que par la suite de notre dossier, les choses s’arrangeront …

Tagués avec : , ,
Publié dans Récit construction phénix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ma Maison Phénix
Avis Ma Maison Phénix

Quel est l’état de votre crépi ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Ma Maison Phénix
Tout savoir sur la construction d’une MAISON

Taxes, démarches, étapes de la construction, pièges, astuces…

Guide Ma Maison PhénixDécouvrir nos guides